Appareils auditifs

Se faire appareiller nécessite des démarches et quelques précautions. Après une prescription par votre ORL, il faut choisir un audioprothésiste. Son rôle est de guider la personne malentendante dans le choix des appareils […]

Lire la suite

Implant cochléaire

L’implant cochléaire est destiné aux personnes présentant une surdité totale ou profonde, pour lesquelles un appareillage classique ne convient pas. Il nécessite une intervention chirurgicale au niveau de l’oreille interne. […]

Lire la suite

Implant osseux

D’abord développé pour les personnes qui présentent une aplasie (absence de pavillon), cet implant, souvent appelé BAHA (Bone Anchored Hearing Aid) est basé sur le phénomène de conduction osseuse. Les os du crâne […]

Lire la suite

Aides techniques

Certaines aides techniques complémentaires aux appareils ou implants rendent la vie plus agréable. Pour palier les sonneries peu ou difficilement audibles (interphone, sonnette de porte. détecteur de fumée, réveil vibreur….), il […]

Lire la suite

Boucles magnétiques, BIM

La Boucle d’Induction Magnétique (BIM) est un moyen de compensation du handicap auditif. Les établissements recevant du public doivent en être équipés. Un système collectif est recommandé pour les guichets d’accueil, les […]

Lire la suite

Transcription

Malgré le port d’appareils auditifs ou d’implants, comprendre les informations orales est difficile.  La transcription consiste à écrire les informations énoncées oralement. Les personnes malentendantes ou sourdes oralistes peuvent alors […]

Lire la suite

témoignages

Porter un implant cochléaire et en faire bon usage comporte un certain nombre d’étapes que j’ai choisi de franchir il y a 6 mois. Pourquoi ? La réponse nécessite un retour en arrière, bien sûr. J’ai eu la chance, pendant mon enfance et mon adolescence, d’avoir un entourage qui ne s’inquiétait pas de mes difficultés. Je disais que je n’entendais pas les oiseaux, les sifflements…mais quelle importance ? La vie continuait.
Il s’agit bien d’une « chance » car cela m’a obligée à me débrouiller, en classe en particulier, en lisant sur les lèvres et je suis devenue experte en la matière !Lire la suite

De religion catholique et malentendante depuis mon plus jeune âge, je n’ai jamais réussi à suivre une messe en totalité. L’effet de résonance d’une église fait que, même appareillée, je n’ai jamais pu comprendre la teneur d’un sermon. Lire la suite

Vous savez tous que depuis le 1er janvier 2021, les audioprothésistes sont tenus de proposer à leurs clients deux offres de prothèses auditives. Rappelez-vous l’article « des appareils auditifs à l’oeil?« paru dans le n° 423 de la Sourde Oreille…

  • une offre 100% santé, les appareils dits de classe 1, qui sont intégralement remboursés par la Sécurité Sociale et la mutuelle si vous disposez d’un contrat dit « responsable » auprès de votre mutuelle (la grande majorité des contrats répond à ce critère) ou si vous avez souscrit une complémentaire santé solidarité (qui remplace la CMU C),

  • une offre alternative, les appareils dits de classe 2, avec un montant restant à charge des patients après remboursement de la Sécurité Sociale et de la mutuelle. Le montant restant à charge peut être élevé, car le prix d’un appareil haut de gamme peut atteindre 1900 euros, avec un remboursement de la SS de 240 euros pour un adulte et un remboursement de la mutuelle variable selon les contrats souscrits.

Bon nombre de nos adhérents s’interrogent sur la qualité et la performance des appareils de classe 1 par rapport aux appareils de classe 2. Afin de les guider dans leur choix, M. Colin, audioprothésiste à Rillieux-la-Pape et responsable des études d’audioprothèse à l’Université Lyon I , a accepté de répondre à quelques questions :Lire la suite

nouveau : témoignages 100 % santé

Ma surdité a été détectée quand j’avais 4 ans environ. J’ai été appareillé pour la première fois à l’âge de 10 ans en 1949, avec un gros boitier  « Philips » d’où sortaient deux fils électriques qui alimentaient chaque écouteur, un dans chaque oreille. Les progrès techniques m’ont permis d’avoir des boitiers de plus en plus petit, et en 1960 mes premiers contours d’oreille. Début 1990, plus de son à gauche ! depuis,  un contour surpuissant à droite me suffit.Lire la suite

Cette année, j’ai dû par obligation, changer mes prothèses auditives qui avaient 6 ans car le micro d’une prothèse avait lâché et émettait sans arrêt des sifflements très désagréables. Impossible de faire réparer car au bout de 6 ans les fabricants ne sont plus tenus d’avoir les pièces de rechange en stock et la garantie arrive à son terme.Lire la suite