2013-SO Mars

 

mars 2013

N° 363

 

 

« La responsabilité de chacun implique deux actes : vouloir savoir et oser dire »

L’Abbé Pierre

 

Compte-rendu de l’AG du samedi 16 février

 

Notre réunion mensuelle de février était consacrée à notre assemblée générale. Une trentaine d’adhérents nous ont fait le plaisir d’être présents, beaucoup d’anciens et plusieurs nouveaux.

Nous leur avons présenté le bilan de l’année 2012, rencontres, sorties et compte-rendu financier qui, cette fois-ci, est assez positif pour envisager 2013 avec sérénité.

Nous avons pensé aussi à celles qui nous ont quitté récemment, fidèles depuis longtemps et chaleureuses.

Nous repartons pour une année conviviale, avec ce mois-ci le week-end de lecture labiale, qui réunira plus de trente personnes, et le projet d’un stage d’initiation à l’informatique. Nous proposerons aussi un ou deux films, bien évidemment sous-titrés, sur le nouvel écran du local que nous avons bien apprécié ce samedi.

Je fais part de toute ma sympathie à nos amis malentendants.

Simone Duroux

Cotisation 2013 et abonnement au magazine 6MM :

 

La cotisation 2013 est de 25 € (vous avez jusqu’au 30 avril pour vous en acquitter, merci). La feuille d’adhésion est jointe à ce bulletin.

Vous pouvez, si vous le désirez, la compléter par l’abonnement à 15 € au magazine national

« 6 Millions de Malentendants » (date limite 20 mars, imposée par 6MM)

 

Merci d’adresser un seul chèque, à l’ordre de l’ALDSM, à la trésorière :

Nicole Leitienne, 21B avenue du point du jour, 69005 Lyon

Journée Nationale de l’Audition 2013

Communiqué de presse de la JNA:

 

LES SENIORS ET L’AUDITION

NE FAITES PLUS LA SOURDE OREILLE !

 

La perte de l’audition est source de perte de complicité. Faire répéter sans cesse son parent est source de tensions, d’incompréhension, d’impuissance, de désespoir. Que faire ? Une distance affective se met en place. Le parent n’est plus dans la confidence. Les petits moments de complicité sont de moins en moins présents puisque l’échange sur les petits événements du quotidien qui fondent la vie est de plus en plus difficile. Baisser les bras et puis… le contact se délite et la colère et la culpabilité gèrent le reste. Pourtant des solutions existent.

Extrait de vie.

19h30. Un petit tour chez le parent vieillissant. On doit dîner ensemble. Il hurle, mais lui pense parler. Après une journée dans le brouhaha du métro, les conversations des collègues, le vacarme au sein du restaurant de l’entreprise à midi, le dîner semble s’éterniser devant la télévision qui s’entend trois étages en-dessous. Comment font les voisins pour supporter ? Pas possible de communiquer sur le ras-le-bol des sempiternelles critiques du collègue, pas possible d’échanger sur les projets, pas possible de parler cinéma. Si seulement il s’appareillait et comprenait que sa perte d’audition crée un véritable fossé entre nous. Tout pourrait être différent. Il me manque.

22h30. L’endormissement tarde à venir. Le temps d’évacuer toute cette tension, cette colère, cette frustration de ne pas être entendu, de ne pas avoir le soutien de son parent. Toute cette culpabilité liée à cette colère qui gronde et je lui en veux. C’est un abandon. Ces moments sont tellement gâchés par le fait qu’il ne veuille pas en parler à son médecin et faire ce qu’il faut.

 

Combien sont-ils à faire la sourde oreille ? Combien sont-ils à nier et à créer de la souffrance au sein de leur famille ? Combien sont-ils à ne plus se rendre aux déjeuners entre amis ? 
La perte de l’audition non gérée est source de retrait psychique et social. Tout le monde est concerné.

Le jeudi 14 mars 2013, c’est de cela que la 16ème Journée Nationale de l’Audition va vous parler.

 

Pour cette journée d’information du public, nous serons présents au local de 9h à 16h et installerons un stand en extérieur. Pour nous aider, venez donc passer un moment avec nous. Merci de prévenir.

 

Intervention à l’ESSSE :

L’ESSSE, Ecole Santé Social Sud Est,a organisé comme elle le fait chaque année, deux « journées handicap »pour ses étudiants. Je suis intervenue le jeudi 14 février sur le handicap auditif devant 2 groupes de jeunes intéressés, posant de nombreuses questions. Ces élèves aides-soignantsauront probablement à cœur d’être attentifs aux malentendants et autres personnes handicapées qu’ils ne manqueront pas de croiser dans leur parcours professionnel.

Nicole Leitienne

Rappel :

Week-end de lecture labiale, samedi 16 et dimanche 17 mars 2013 : rendez-vous pour les trente et une personnes inscrites le samedi à 9h, à l’accueil du Domaine Saint Joseph.

Courrier des lecteurs : reçu par mail le 31 janvier (extraits)

« Pour moi, tout semble OK. Je viens vous faire partager un peu de mes impressions d’implantée… J’ai subi mon intervention faite par le Pr Eric TRUY, le 29 novembre 2012, pour l’installation interne de l’implant cochléaire, vers l’oreille gauche. J’ai dû attendre le 4 janvier 2013 pour la mise en place du processeur et commencer les réglages.

L’impression d’entendre a été pour moi une belle découverte : j’ai très vite commencé à réentendre des bruits, des sons, sans savoir vraiment à quoi ils correspondaient… du flou comme des chuchotements plutôt métalliques. C’est après le premier réglage que commence l’indispensable parcours : les réglages réguliers au Pavillon U du CHU Edouard Herriot et le long apprentissage orthophoniste, près de chez soi, avec le retour à cette fabuleuse école maternelle….. que nous avons tous « oubliée » !!

Avec mon mari Michel, tous les matins, au petit déjeuner, tout y passe, sans lire sur les lèvres : pain, beurre, café, chocolat, etc…Excellent réveil ! !

Quel bonheur, au fur et à mesure des jours qui passent, d’entendre tous ces bruits et ces sons que j’avais perdus. Quant à la parole, c’est un peu plus long à reconnaître, mais cela va venir. Et pour la musique, il me faudra attendre encore…

Je me rends vraiment compte, malgré mon expérience encore courte, de la valeur de l’implant cochléaire quand la surdité profonde s’est installée et que plus aucun appareil auditif habituel, même le plus puissant, ne peut apporter un réel bénéfice. »

Suzette Mallein

Initiation à l’informatique pour nos adhérents:

Communiquer par courrier électronique avec sa famille et ses amis, trouver un renseignement par internet, échanger des photos… nous semble si confortable à nous malentendants, qu’il nous est paru nécessaire que chacun puisse apprendre à se servir d’un ordinateur.

Nous proposons 4 séances, des mardis de 17h30 à 19h, en petit groupe, dans une salle de l’établissement scolaire Chevreul Lestonac, 2 boulevard des Tchécoslovaques, Lyon 7ème (bus lignes C6, C23, C525, 69 et 296 arrêt « Manufacture des Tabacs » ou métro ligne D, arrêt « Sans Souci »).

Cette formation se déroulera en avril et mai (dates sur feuille jointe), pour un coût global de 60 €.

Si vous êtes intéressé, merci de lire attentivement et retourner le bulletin d’inscription ci-joint avant le 31 mars (nombre de places limité), à Nicole Leitienne.

Des questions ? N’hésitez pas à demander.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

En ce mois de janvier, nous avons appris les décès de trois de nos fidèles adhérents, Jean Magand, Gilberte Manzetti et Annick Le Loup.

Que leurs familles trouvent ici l’expression de toute notre sympathie.

 

PROCHAINES REUNIONS :les samedis suivants

20 avril : rencontre au local à 14h30, projection d’un film sous-titré

25 mai : visite guidée au Musée Africain, après un pique-nique au local dès 11h30

15 juin : sortie annuelle, en cours de préparation

…des précisions vous seront données dès que possible.

Prochaines permanences des lundis 14h à 16h : 8 avril, 6 mai, 3 juin


Les stages d’été de lecture labiale ARDDS 2013

L’ARDDS organise, en août 2013, à Dax (Landes), deux stages de formation et d’entraînement à la lecture labiale d’une semaine chacun :

du vendredi 16 au vendredi 23 août

dusamedi 24 août au samedi 31 août.

Ces stages sont destinés aux devenus-sourds et aux malentendants qui désirent se former ou se perfectionner à la lecture labiale. Ilspeuvent accueillir également des orthophonistes et des élèves-orthophonistes intéressés par l’apprentissage de l’enseignement de la lecture labiale.

 

Le programme de chaque stage consiste le matin, en une formation théorique et en exercices pratiques de lecture labiale dispensés par des orthophonistes professionnels ; les après-midis sont consacrés à des échanges entre stagiaires et orthophonistes sur leur vécu et les moyens utilisés pour compenser leur handicap et sortir de leur isolement. En outre, deux excursions en groupe sont organisées, l’une sur un après midi, l’autre sur une journée complète.

Les participants sont logés en pension complète, en chambre individuelle ou en chambre pour deux personnes. Toutes les chambres sontavec douche et sanitaires complets.

Les personnes résidant dans la région peuvent s’inscrire au stage sans hébergement ni excursions (nous consulter).

 

*Pour les personnes en activité, ces stages peuvent être effectués dans le cadre de la formation professionnelle continue. Le prix du stage est de 780 € pour une semaine.

 

*Pour tous les autres : les personnes non prises en charge par leur entreprise ou ne bénéficiant pas d’une aide financière d’un autre organisme, les retraités, les chômeurs, le prix du stage par personne et pour l’ensemble formation, hébergement et excursions,est fixé à 600 euros en chambre individuelle et à 550 euros en chambre double.

 

En raison du nombre limité de places, et de la nécessité de réserver au plus tôt, nous vous conseillons d’envoyer très vite votre bulletin d’inscription en indiquant le séjour souhaité et en joignant un chèque de 300 euros pour la réservation.

Les participants non membres de l’ARDDS devront obligatoirement établir, en plus, un chèque de 30 euros,(pour les adhérents d’une association du Bucodes, nous consulter) à l’ordre de l’ARDDS.

Le solde devra être réglé avant le 15 mai 2013.

En cas de désistement, les personnes inscrites ne pourront obtenir le remboursement des sommes versées qu’en cas de force majeure ou bien si un remplaçant a été trouvé.

________________________________________________________________________

Demande d’inscription aux stages d’août 2013 à Dax

A retourner à :ARDDS (inscriptions sessions de lecture labiale),

Maison des associations du 20éme arrondissement, 1- 3 rue Frédérick Lemaître, boîte 82, 75020 Paris,accompagnéde votre règlement

Nom-Prénom:

Adresse:

N° Tél.:E-mail :

Date de naissance:Profession:

Session souhaitée:Type de chambre souhaité :

Nom du colocataire si chambre double :

Avez-vous déjà suivi des séances de lecture labiale ?OuiNon

En individuel – en collectif :

Quand et pendant combien de temps :

Avec la méthode Jeanne Garric ?oui-non- ne sait pas

N° de téléphone et personne à contacter en cas de besoin :

 

 

 

Posted in Sample Data-Articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.