Si vous avez un bon scribovox.pngmicrophone, allez voir le service gratuit suivant : www.public.scribovox.ovh« 

Merci de faire un retour pour amélioration directement à Maxime Rinna (maxime.rinna@gmail.com).

 On va essayer de préparer la campagne de CLIC AVIVA qui arrive.  Le message est clair, l’invitation à cliquer et diffuser à cinq personnes est un outil efficace. Si chaque personne respecte cela on arrive à 1.9 millions de clic en 10 jours. Et en 20 jours on fait le tour monde (;-)

Donc vaut mieux se préparer pour que tout le monde soit prêt à cliquer le moment venu.

C’est une superbe opportunité pour nous …

Le téléphone représente un outil indispensable pour l’intégration dans la vie sociale et professionnelle. Ne pas y avoir accès est une situation discriminatoire : impossible d’appeler les numéros d’aide et d’informations (tels que SOS femmes battues, info cancer, …), impossible d’effectuer des démarches d’urgences (tels qu’une opposition sur une carte bancaire, appeler une dépanneuse, …).

Des centres relais téléphoniques (CRT) permettant de pouvoir passer et recevoir des appels vont être mis en place…..bientôt ou presque ! Des associations de personnes sourdes, malentendantes, devenues sourdes, sourdes-aveugles ou aphasiques ont entamé un combat qui dure depuis une dizaine d’années. Le décret vient enfin d’être voté (en mai 2017), le dispositif devrait démarrer en octobre 2018.

L’excellente émission « l’oeil et la main » sur les CRT vous raconte tout ça.

Les personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles ou aphasiques pourront passer et recevoir leurs appels téléphoniques :
– en langue des signes française (LSF),
– en langue française parlée complétée (LPC),
– en transcription écrite simultanée (sous-titrage),
– ou dans un mode de communication adapté aux personnes aphasiques.

Le service d’accessibilité sera gratuit (compris dans le forfait des opérateurs de téléphonie) :
– 1 heure par mois à partir du 7 octobre 2018,
– 3 heures par mois à partir du 1er octobre 2021,
– 5 heures par mois à partir du 1er octobre 2026.

Nous avons eu connaissance d’une conférence qui s’est tenue à l’Institut National des Jeunes Sourds de COGNIN-CHAMBÉRY. Elle avait pour sujet : L’avenir de la surdité. Le conférencier, M. Benoît VIROLE, Docteur en psychopathologie et sciences du langage nous présente un exposé très complet et fouillé qui explore la surdité dans tous ses aspects.

Il étudie l’implant cochléaire, qui a fait d’énormes progrès, est encore en perpétuel devenir et risque de rester longtemps incontournable. Mais, beaucoup de surdités ne sont, hélas, pas éligibles à l’implant. Le monde des sourds gestuels l’a considéré avec hostilité, qui a vu en lui un adversaire irréconciliable. Mais selon Benoît Virole les choses sont en train de changer : langue des signes et implant vont devenir des partenaires incontournables.

L’espoir de la possible disparition de la surdité se heurte à certains faits : infections, prématurités, émergence de nouvelles pathologies, consanguinité culturelle, etc.

Le compte-rendu de sa conférence peut être consulté ici : Conference_Virole_2016