2011-SO Fevrier

 

 

 

           

LA SOURDE OREILLE

____________________________________________________________________________________________________________________________



FEVRIER  2011

n° 343 

 

 

Adieu à Michelle Bourru

                         Nous avons appris avec grande tristesse, le décès à l’âge de 85 ans de Melle Michelle Bourru, survenu le vendredi 4 février 2011, à la maison de retraite qu’elle occupait à Ecully. Elle a trouvé la paix, car hélas, depuis de nombreux mois, elle ne pouvait plus communiquer avec sa famille et tout son entourage. Elle a été pendant plusieurs années la présidente de l’ALDS, nous apportant sa gentillesse et son savoir, car c’était une personne très cultivée. Tous nos adhérents un peu anciens se souviendront de ses nombreuses compétences.

                   Michelle ayant fait don de son corps à la science, une messe du souvenir a été célébrée à la chapelle du Pérollier à Ecully le 12 février 2011. Nous présentons nos sincères condoléances à toute sa famille.                                                                                                                                      

                                                                                                          Simone Duroux

 

Compte-rendu de nos réunions

 

                   Le 18 décembre 2010, après un agréable pique-nique, le sujet de notre réunion était : « Comment apprivoiser nos acouphènes », c’est-à-dire mieux les supporter puisque, à ce jour, on ne peut pas les supprimer.

                   Notre adhérente et secrétaire adjointe, Michèle Fournier, a appris et enseigné pendant 30 ans la méthode VITTOZ, dont certains exercices sur l’écoute l’ont beaucoup aidée.

                   Son exposé commence par cette phrase du Dr Roger Vittoz (médecin suisse 1863/1925) : « Lorsqu’un bruit vous gêne, écoutez-le attentivement et paisiblement pendant quelques instants, il deviendra indifférent »

                   Elle poursuit : « Certains bruits nous énervent, en particulier les acouphènes. Si nous leur accordons quelques instants d’une écoute sans jugement, ils deviennent supportables. »

Michèle proposa alors une série d’exercices qui peuvent aider à cette démarche d’apaisement : s’asseoir confortablement, prendre conscience de sa respiration avec les mains, écouter attentivement des sons particuliers (une cloche, un gong…). Puis nous étions invités à écouter nos acouphènes avec le même calme et la même attention. Certaines des personnes présentes n’avaient pas d’acouphènes mais ont « sagement » gardé le silence, pour que toutes les autres puissent réaliser l’exercice  jusqu’au bout.

« Ce n’est pas magique, dit Michèle,  mais à répéter chaque fois que la fatigue,  la souffrance de nos acouphènes se manifeste »

                   Nous la remercions pour cette présentation qui nous a offert un rare moment de calme et de sérénité.

                                                                                               Michèle Fournier et Nicole Leitienne

 

Le 16 janvier 2011, c’est avec plaisir que nous nous sommes retrouvés pour les rois, ou plutôt les « reines » ; nous regrettons qu’il n’y ait pas plus de messieurs pour partager nos réunions. Les bavardages et commentaires ne sont pas toujours faciles à saisir entre nous malentendants, nous avons alors proposé des jeux divers.

                   Par tables de 4 ou 5, le contact est plus facile et, dans une ambiance fort agréable, nous nous sommes détendus avec le Scrabble, le Rummicub, les Dames chinoises, le Mastermind  ou même la bataille !

                   Une bonne brioche nous récompensa de nos efforts…                                 

 

                                               Simone Duroux

                                                                                                                                           

                                                                       

 

AUDITION, un capital à préserver

                   Il n’existe pas de médicaments permettant de ralentir la déficience auditive, d’où l’importance des mesures préventives.

                    L’intensité d’un son dépend de l’amplitude de l’onde sonore. Le niveau sonore critique est estimé à 85 dB pendant 4 heures ou à 115 dB pendant 28 secondes. La valeur 0 dB correspond au minimum que l’oreille humaine peut percevoir et non au silence absolu. Le seuil de douleur auditive se situe à 120 dB. À titre d’exemple : 30 dB correspondent à une conversation chuchotée, 60 dB à une voie normale, 70 dB à une voix forte, 80 dB à l’intensité de la circulation urbaine, 90 dB à celle d’un orchestre, 100- 115 dB celle d’une discothèque ou d’un marteau pneumatique. « Une intensité de 180 dB correspond à un bruit mortel ». De plus, les acouphènes peuvent être transitoires ou devenir chroniques, représentant une vraie souffrance psychologique pour le patient.

                   Aujourd’hui la perte auditive est un vrai problème de société

 

                               Quelques conseils :

 

–  Respecter la règle des 60%-60 minutes qui consistent à ne pas utiliser le MP 3 plus d’une heure d’affilée à un volume de 60 % de sa puissance maximale.

–  Adapter les casques recouvrant les oreilles, même s’ils sont encombrants et inesthétiques.

–  S’éloigner des enceintes.

–  Faire des pauses en s’isolant du son, 10 minutes toutes les 45 minutes.

–  Consulter en urgence en cas de sifflements ou d’impression de surdité pendant plus de 24 heures.

 

                                       « La surdité brusque est une urgence médicale »

 

                                                                           Simone Duroux (d’après un article de presse)

 

 

REUNION de MARS :

 

samedi 19 mars, rendez-vous à 12h15 à la

Brasserie Le Parc,

2 boulevard des Brotteaux, Lyon 6ème (à l’angle du cours Vitton)

 

Salle à l’étage

Différents menus à partir de 14€50

Chacun règlera sa part sur place

 

S’inscrireavant le 5 mars, auprès de Françoise Hostein, 105 rue Duguesclin, 69006 Lyon, pour que nous puissions confirmer le nombre de participants au restaurant.

 

 

 

 

Pour notre rencontre du mois de mai

 

Nous avons contacté le Parc de la Tête d’Or pour une visite des coulisses du zoo. Nous avons été très bien accueillies par Mme Pascale Ceselli, de l’équipe pédagogique. Ces visites prévues deux samedis par mois sont très demandés par tout public  et il est difficile de réserver un guide pour notre seul groupe. Aussi, Mme Cesselli, habituée au handicap auditif,  propose de nous servir elle-même de guide, le vendredi 20 mai de14h30 à 16h environ.

            « …une balade au cours de laquelle on découvrira le quotidien des soigneurs, les petites manies des animaux, leurs menus préférés, la préparation des repas en fonction des espèces et de l’âge, la meilleure façon de faire leur toilette… »

Nous avons bien conscience qu’en acceptant un vendredi alors qu’il est dans nos habitudes de nous réunir les samedis, nous négligeons ceux qui travaillent et nous nous en excusons. Le local sera tout de même ouvert le samedi 21 mai, comme permanence.

            Il nous parait souhaitable de vous demander une préinscription,  merci de le faire par courriel (aldsm69@gmail.com), téléphone ou petit mot à Simone Duroux ou Françoise Hostein.

                                                                                                              Nicole Leitienne

 

Cotisation

Merci à tous ceux qui nous ont adressé leur cotisation pour 2010-2011,

Et un grand merci à tous ceux qui ont ajouté un don.

Merci encore par avance à ceux qui s’en acquitteront rapidement, et n’oubliez pas que vous pouvez vous abonner aux revues Résonnances et Caravelle réunies

(voir la « Sourde Oreille » de décembre)

 

            Pensez aussi à votre inscription au week-end de lecture labiale, à envoyer avant le 15 mars, pour une bonne organisation.

(voir la « Sourde Oreille » de janvier).

 

 

PROCHAINES REUNIONS :

Rappel : toutes nos réunions programmées au local nous occupent de 14h30 à 17h environ

Samedi 19 février : intervention deMadame Peggy Sartelet, audioprothésiste

Samedi 19 mars : déjeuner au restaurant (voir ci-dessus)

Samedi 16 et dimanche 17 avril :stage de lecture labiale à la maison Saint Joseph

Vendredi 20 mai : visite des coulisses du Zoo du parc de la Tête d’Or (voir ci-dessus) et samedi 21 mai, permanence au local

Permanences : 7 mars, 4 avril, 2 mai, 6 juin.

 

Posted in Archives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *